centre-edpc: Education-Dressage en Psychologie Canine
Comment choisir un chiot?

 

I> Test de Campbell

 

1) Introduction

Cette méthodologie a été mise au point par monsieur Campbell, éthologiste américain. Le test de Campbell comporte cinq exercices assujettés à une grille de notation en fonction des réactions du chiot.

*Exercice 1: l'attraction sociale

*Exercice 2: aptitude à la compagnie de l'homme

*Exercice 3: réactions à la dominance par contrainte

*Exercice 4: réactions à la dominance sociale

*Exercice 5: réactions à la dominance par élévation

Les résultats du test seront donnés à la fin de cet article. Veuillez noter le cygle obtenu afin de pouvoir interpréter le comportement du chiot en question.


2)Les exercices du test de Campbell

 

A) L'attraction sociale

   Le "testeur" défini une zone, pénètre dans celle-ci avec le chiot. Il dépose le chiot au centre et s'éloigne de quelques mètres, dans le sens opposé de celui par lequel il est entré. Il s'agenouille et attire l'attention du chiot en tapant doucement dans ses mains. Le chiot va venir ou non dans la direction du testeur. Il convient alors d'observer son comportement.

Attitude du chiot et notation:

- vient tout de suite la queue haute, saute, mort => DD

- vient tout de suite, la queue haute, donne la patte => D

- vient tout de suite, mais la queue basse => S

- vient de façon hésitante, la queue basse => S

- ne vient pas => I


B) Aptitude en compagnie de l'homme

  Le "testeur" se tient en position debout à côté du chiot, puis s'assurant que celui-ci le regarde, s'éloigne en marchant à une allure normale.

Attitude du chiot et notation:

- désir de suivre, saute, donne la patte, gronde, mord => DD

- suit tout de suite, queue haute, "se met" dans les pieds => D

- suit tout de suite, queue haute, dans les pieds, saute => DD

- suit tout de suite, queue basse => SS

- suit de façon hésitante, queue basse => SS

- s'en va et reste à distance => I

- ne suit pas et va de son côté => I


C) Réactions à la dominance par contrainte

   Le "testeur" s'accroupit et couche le chiot au sol. Il le roule doucement sur le dos. Pendant environ une trentaine de secondes, le testeur maintient le chiot dans cette position, la main posée sur la poitrine. Le chiot aura différentes réactions. Il pourra ainsi se défendre vivement, crier, se débattre, mordre ou alors se calmer et lécher. Ces diverses réactions donneront une indication d'acceptation ou de refus de l'autorité du testeur et aussi sur ses tendances réflexes si il est:

agressif => réflexes actifs de défense

craintif => réflexes passifs de défense

Attitude du chiot et notation:

- se débat vivement, queue battante => D

- se débat vivement, queue battante et mord => DD

- se débat vivement, mais se calme ensuite => S

- ne se débat pas, lèche les mains => SS


D) Réaction à la dominance sociale

Il faut savoir qu'un chien dominant pose ses pattes antérieures sur la nuque et le garrot du chient subordonné, pour affirmer sa place hierarchique de dominant. Le "testeur" va donc s'accroupir à côté du chiot couché, il le caresse lentement du sommet du crâne en descendant sur le cou puis sur le dos, il exercera s'il le faut une légère pression pour que le chiot reste dans la position.

Attitude et notation:

- Essaie de mordre, gronde => DD

- Se débat fortement => D

- Se tortille, lèche les mains => S

- Roule sur le dos, lèche les mains => SS

- Ne se débat pas, lèche les mains => SS

- S'en va et reste à distance => I


E) Réactions à la dominance par élévation

Le testeur soulève le chiot en positionnant ses mains sous le sternum, de sorte que ce dernier ne touche plus le sol. Il le maintient dans cette position environ 30 secondes. L'observation du comportement du chiot ainsi positionné révèlera s'il s'accommode ou non à cette situation. Le chiot n'a à ce moment là plus aucun contrôle et doit accepter la dominance du testeur et se fier à lui.

Attitude et notation:

- se débat vivement, mord, gronde => DD

- se débat beaucoup

- se débat, puis se calme, lèche => S

- ne se débat pas, lèche les mains => SS

L'interprétation des résultats

*) Trois D ou plus => chiot dominant extraverti

*) Trois S ou plus => chiot équilibré

*) Deux S ou plus, avec 1 ou plusieurs I => chiot soumis

*) Deux S avec un I dans le test de dominance sociale => chiot mal socialisé

A noter que si le total est constitué de notes contradictoires, il faut recommence le test de Campbell dans un lieu différent. Pour l'éventualité ou les réponses au test de Campbell restent identiques, c'est que le chiot ainsi testé est un cas spécifique avec un caractère changeant.


Conclusion

Le test de Campbell n'est valable que pour donner une indication du caratère du chiot à un moment précis de son développement psychique. Il faut tenir compte de la personnalité du testeur au moment de la mise en pratique: les résultats diffèreront alors suivant qu'il s'agisse d'un homme ou d'une femme, d'une personne calme ou non, ou tempérement gai ou morose etc... La zone de test est aussi importante: les résultat diffèrent fonction de la température du sol par exemple( surface froide ou chaude, molle, dure etc..).

La réponse apportée par le test de Campbell ne peut être considéré comme fixe dans le temps: le chiot est un être vivant, façonné tout au long de sa vie par le milieu, le mode de vie, les expériences qu'il fera, négatives ou positives. A savoir que si les réponses apportées par le test ne sont pas correctement interprétables, il est conseillé de le refaire: alors, nous ne parlons plus en ce cas du test qui ne doit s'effectuer qu'une seule fois.

Le test de Campbell peut, d'une certaine manière, aider dans le choix d'un chiot. Mais il ne s'agit en aucun cas d'une réponse défini et établie quand au caractère présent et futur du chiot.

Le test de Campbell servira d'indication, ou encore d'information quand au chiot pour le moment donné et dans un environnement précis.


II>Autres exemples de tests


1) Comportement du chiot face à un ou plusieurs chiens adultes

Le ou les chiens adultes seront choisis sur les critères d'un comportement équilibré, non agressif et calme. Le chiot recherche le contact et se soumet en se couchant sur le dos et offran sa gorge il cherche à s'intégrer et posséde le bon potentiel pour devenir un chien "sympa". Si par contre il refuse l'autorité des chiens adultes, il y a soupçon pour son avenir que des problèmes de dominance excessive apparaissent. Le chiot évite tout contact, alors des problèmes comportementaux liés à la peur ou la craintivité restent à prévoir.


2) Le chiot dans un environnement inconnue

Il se promène, aboie, renifle partout => bonne réactivité.

Il tremble, reste sur place, se plaque au sol => timidité excessive.

Il rampe lentement => chiot lymphatique

Il flaire partout => signe d'un chiot indépendant

Il cherche une présence rassurante => chiot soumis


3) Les réactions du chiot face aux bruits

  On notera les réactions de celui-ci: s'il a peur en cherchant à fuir, s'il réagit de façon agressive, s'il se soumet, s'il reste porté sur lui-même ou encor s'il essaye de se rassurer en cherchant une autre présence que celle du testeur qui émet les bruitages( sifflements, claquements de mains ou pieds, etc...). De nombreux autres tests peuvent être appliqués. Retenons surtout qu'ils ne sont pas définitif en ce qui concerne le caractère futur du chiot, puisque son développement psychique, en tant qu'être vivant à part entière, va évoluer en fonction du cadre de vie, des expériences vécues, etc...